mardi 4 février 2020

Dessine-toi en train d'apprendre le français !



Mercredi dernier, le groupe de yéménites a travaillé autour des questions d’apprentissage de la langue française. Les objectifs de cette séance étaient : 

Réfléchir collectivement aux stratégies d’apprentissage
- Identifier les parcours linguistiques
- Faire prendre conscience des progrès et du répertoire langagier


Ils ont d'abord lu à voix haute un témoignage sur l'expérience de l'apprentissage, disponible ici : https://www.courrierinternational.com/article/temoignage-pour-apprendre-une-langue-il-faut-depasser-ses-inhibitions

Après avoir échangé autour de leur rapport à la langue française, ils ont élaboré ensemble des stratégies d'apprentissage. En voici quelques unes : 



























Puis, place au dessin ! La consigne était la suivante : "Dessine-toi en train d'apprendre le français. Donne un titre à ton dessin". Certains ont dessiné leur rapport à la  langue, d'autres leurs difficultés d'apprentissage ou encore leur parcours linguistique. Ce dessin a ensuite servi de support à une mise en récit. 

Voici leurs productions


Youssef  


Apprendre une langue étrangère en parlant avec les locuteurs natifs
-
Mon expérience d’apprentissage du français

"Le problème à cause duquel je ne peux pas améliorer mon français rapidement est la difficulté de communiquer avec les français. Je pense que ça arrive aussi en Allemagne et en général dans les pays en Europe. Vu ma culture, il faut que je dise bonjour à tout le monde en marchant dans la rue. Quand je suis arrivé en France, j’ai dit bonjour à une personne à l’aéroport. Elle ne m’a pas répondu ! En fait, quand j’ai l’envie de parler français avec quelqu’un pour pratiquer la langue, je n’arrive jamais à le faire parce que je pense qu’il y a une barrière entre nous, les étrangers, et les français. En fait, je n’ai pas le droit de généraliser ça à tous les français, mais la plupart des français font ça."



Osamah



Une année de français 

"Je suis fasciné par les langues étrangères, particulièrement le français. Je la trouve impressionnante. J’ai choisi ce thème lié à l’examen du DELF B2 parce que ce dernier est obligatoire pour moi, pour être accepté à l’université. Afin de le passer, il faut que je sois très bon dans les quatre compétences de l’examen, autrement dit : j’ai beaucoup de travail à faire."



Salem

La mer de mots 


"Vraiment, j’aime apprendre le français. En fait, je trouve ça amusant de parler français ! En même temps, c’est important pour nous afin d’étudier à l’université, après avoir appris la langue française. Nous devons donc en profiter. Mais nous, les Yéménites en particulier, avons un problème de vocabulaire en raison de la différence complète entre notre langue arabe et le français, contrairement à d’autres étudiants comme les allemands, les portugais, les américains etc… Il existe de nombreuses similitudes entre leur langue et le français. Pour moi, c’est le plus difficile. Pour cela j’ai peint du vocabulaire sous la forme d’une forte pluie au-dessus de nous."

Saleh
"Quand vous voulez apprendre une langue, vous allez avoir beaucoup de difficultés, donc vous devez beaucoup travailler pour passer ces difficultés : la langue c’est comme les escaliers. Vous prenez les escaliers petit à petit et la langue vous devez l’apprendre pas à pas. Après, vous allez apprendre cette langue, mais il faut beaucoup travailler et pratiquer avec les gens qui parlent cette langue."

Mohammed



Le trajet de la langue française 


"Je me sens ému au moment où je vais vous parler de mon voyage dans la langue française.

Tout d’abord, j’aimerais bien dire que j’avais des frustrations au début, en tant qu’étudiant nouvellement arrivé, qui n’arrivait plus à mémoriser les nouveaux mots.

Cependant, au fil du temps, tout à changer. Je connais tellement de mots et d’expressions.

Ensuite, je n’oublie pas mes collègues qui m’ont aidé. Grâce à eux, j’ai fait des progrès en français, et je n’oublie jamais les aides de ma famille d’accueil. Elle m’encourage toujours pour me donner de la motivation.

Et puis, les professeurs sont totalement compréhensifs et doués en même temps. Je les remercie du fond du cœur.

Enfin, je vous explique le dessin et ce qu’il signifie. Les choses en rouge sont des obstacles que j’ai eu sur mon chemin. J’ai dessiné le trajet en vert en vue d’être optimiste et d’avoir une jolie fin. Les deux hommes à côté du chemin sont les gens qui m’ont aidé. J’ai utilisé le mot « trajet » dans le titre afin d’exprimer la longueur, le long trajet de ce chemin."


Abdou


Je suis en train de réaliser mon rêve


"Je m’appelle Abdou, j’ai 20 ans. Je vous raconte mes expériences du début de l’apprentissage de la langue française.

D’abord, avant que je commence à apprendre, je pensais qu’elle était très difficile et compliquée parce qu’il y a beaucoup de conjugaison. Mais je me suis dit : « il faut essayer de l’apprendre ! » J’ai commencé à l’apprendre au Soudan pendant deux mois. C’était un cours très intensif et c’était une période où j’étais débordé. J’étudiais tous les matins et en plus le soir. Quelques fois je n’avais pas bien compris la leçon, malgré cela, je laissais la paresse loin de moi et en même temps, je ne désespérais pas.

Ensuite, j’ai voyagé pour continuer à l’apprendre. J’ai progressé petit à petit. En plus, j’essayais de parler avec des français. Je me suis mis à regarder des films en français tous les jours, j’ai commencé à me faire confiance. Sur mon chemin de l’apprentissage, j’ai rencontré de nombreuses difficultés. Heureusement, j’ai pu dépasser les obstacles. 

Actuellement, je suis en train de réaliser mon grand rêve qui est de parler comme les français !"

Maged


Personne ne déteste cette langue 


"J’ai dessiné mon expérience avec la langue française. Sur ce dessin, il y a une flèche et un cœur. La flèche c’est moi et le cœur c’est la langue française. La flèche traverse le cœur. Pendant cette action, il y a eu beaucoup de peine mais finalement apprendre le français, c’est comme les doigts dans le nez !"

Ali Hassan



L’apprentissage d’une langue étrangère

          "  D’abord, apprendre une langue étrangère, ça veut dire prendre un long chemin où il faut travailler et avoir du temps. Personnellement, je suis en train d’apprendre la langue française afin de pouvoir continuer mes études. Je trouve que ce n’est pas facile comme prévu, car il faut que je change tous les mots et ma façon d’apprendre. Ce boulot n’est pas facile à faire !

Choisissez le meilleur chemin !

Je pense qu’il faut que nous choisissions les meilleurs chemins. D’ailleurs, nous devons demander des conseils aux gens ayant pris ces chemins afin que nous sachions où étaient les inhibitions et les difficultés, pour que nous essayions de les éviter et pour que nous puissions marcher sur le meilleur chemin et prendre la meilleure voie.

Comment peut-on éviter les inhibitions ?

En demandant aux gens apprenant la langue que nous voulons aussi apprendre, et en résumant les réponses que nous aurions : nous pouvons choisir nos chemins et éviter les difficultés. Bien sûr que nous aurions des craintes, mais je crois qu’elles seront moins nombreuses. Finalement, apprendre une langue étrangère deviendrait plus facile si nous avions le bon système d’apprentissage, et avec les meilleurs chemins, nous mettons les efforts à leur place."


Ahmed
"Bonjour à tous,
Je m’appelle Ahmed. J’ai 19 ans. Je suis yéménite. Je suis étudiant en France et j’apprends le français. J’ai obtenu mon diplôme du bac en 2018. Je suis boursier. J’ai commencé à apprendre le français depuis 6 mois. Dans la réalité, je n’ai jamais pensé à vivre en France même pas à parler en français avant que je vienne ici. Le français est assez difficile à apprendre. Cependant, c’est une belle langue. En plus, elle est la cinquième langue universelle ! Personnellement, j’aime bien cette langue. En ce moment, je me dis qu’il faut que je lise de plus en plus pour avoir le bon niveau. Pour ma part, quand on apprend une langue, on doit beaucoup lire. Tous les jours je lis les actualités. J’ai commencé mon apprentissage au Soudan. D’une part, j’étais indifférent, d’autre part je n’arrivais pas à trouver une façon pour apprendre le français. Après que je suis arrivé à Aix, j’ai vraiment commencé à être à l’aise. Maintenant, je comprends mieux. D’ailleurs, je suis en train d’améliorer mon oral jusqu’à ce que j’arrive à parler comme les français."

Ahmed Badhawi 



Petit à petit pour devenir meilleur 

"Tout d’abord, quand on veut apprendre n’importe quelle chose, au début c’est un peu difficile mais ensuite, petit à petit, on progresse si on travaille bien, jusqu’à la fin, on va devenir professionnel."


Dessin d'Ali

Je peux dire que je suis capable de parler français - Dessin de Saggaf







Quel beau travail ! 



-        

lundi 3 février 2020

Week-end à Paris ! Nos étudiants yéménites racontent ...


Le week-end de Maged 

Le 26 octobre samedi, je me suis réveillé à 6 h. J'avais hâte de voyager à Paris. J'ai préparé ma valise rapidement. Puis j'ai pris une douche chaude. J'ai bien pris le petit déjeuner. Je suis sorti avec ma famille d'accueil. Nous sommes arrivés à la garde routière. Nous avons pris le car pour aller à Marseille. Nous avons attrapé le train TGV avec Mme Fraîche et Antoine. Et après nous sommes arrivés à Paris à 13h. Nous avons attendu les autres Yéménites qui sont venus d'ailleurs. Et nous sommes allés à l'hôtel où nous nous sommes installés. Nous étions très contents et émus de retrouver nos amis que nous n'avions pas vus depuis longtemps. Nous avons mangé le déjeuner. Nous nous sommes reposés pendant 2h. Après, nous nous sommes promenés, nous avons fait des photos avec les directeurs de notre lycée derrière les fleurs colorées. Le soir, tous les étudiants se sont présentés eux-mêmes. Le dimanche matin, il y avait des fêtes pour ouvrir le club des étudiants Hadramite. Après, le Shiekh Abdullah a fait un discours.
Ensuite, nous sommes allés à la Tour Eiffel, nous étions perdus dans la station de métro...

Le week-end d'Ahmed Fawzi


Le samedi 26/10/2019, je suis parti de Marseille à Paris. Je pensais à mes amis et à d’autre choses que j’aime bien. Je suis monté dans le TGV. J’étais prêt avec ma valise à 9h du matin. Je suis arrivé à Paris à 12h30 et arrivé à l’hôtel. Il n’y avait plus à manger malheureusement. Après, on a eu une petite réunion avec les élèves Yéménites. J’ai retrouvé mes amis. Le deuxième jour, le matin, on a eu un festival de notre club. J’ai beaucoup dansé. La nuit, j’ai joué aux cartes avec mes amis. Je me suis couché tard. C’était magnifique.  J’espère que nous y retournons une fois. Je souhaite voir mes amis bientôt.

Le week-end d'Ali Hasan et d'Ahmed Badhawi

Il y a une semaine, le vendredi, nous avons mis les choses que nous avons achetées et les vêtements aussi dans le sac de voyage.
Le 26 octobre, nous sommes partis de Marseille à Paris en TGV, ensuite nous y sommes arrivés 15h30, puis nous sommes allés à l'hôtel directement, ensuite nous avons déjeuné et rencontré les autres étudiants Yéménites, ensuite nous avons fait la sieste.
Nous avons eu la réunion avec la Fondation Hadramout pour faire connaissance. 
Le dimanche matin 27 octobre nous avons fait la fête d'ouverture du club des étudiants Yéménites, puis nous nous sommes promenés dans Paris, nous avons vu la Tour Eiffel et l'Avenue des Champs-​Élysées. 
Le soir nous avons fait la bringue, il y avait beaucoup de chansons et danses Yéménites. 
Le lundi matin 28 octobre, nous sommes allés à Disneyland en train RER et nous avons fait des manèges, ensuite nous sommes retournés à l'hôtel et nous avons dîné et préparé les bagages pour rentrer à Aix-en-Provence. 
Le mardi matin nous sommes revenus à Aix-en-Provence à 15h en TGV ces vacances sont superbes et nous sommes très heureux et contents c'est meilleur moment pour nous quand on est en France.


Le week-end de Salem et Yousef

Nous vous présentons notre voyage à Paris, avec nos amis.
Le samedi matin, nous sommes partis par le TGV.
Nous nous sommes installés à l'hôtel qui était  très joli. Nous avons vu nos amis qui nous manquent beaucoup. Le dimanche, nous avons visité La Tour Eiffel, la rue des Champs-Élysées et L'Arc de Triomphe, nous avons pris beaucoup de photos devant eux. Nous avons mangé la nourriture un peu bizarre pour moi, franchement, ça ne nous plaît pas. Le lundi matin, nous sommes allés à Disneyland, nous avons fait beaucoup de choses là-bas, par exemple, nous avons joué, pris des photos, regardé des concerts et mangé la nourriture qui était très délicieuse.
Le mardi matin , nous sommes retournés à AIX-EN-PROVENCE.


Le week-end de Saleh

Bonjour à tous
Le week-end dernier, Le samedi 26 octobre.,Je suis parti à Paris. J'ai pris le train de Marseille à Paris. Il était magnifique
D'abord, je suis monté dans le train. J'ai retrouvé
Les autres amis qui habitent à Paris à Marseille. Après, le train est parti. Il a mis trois heures pour arriver à Paris. Ensuite, je suis arrivé à Paris à 12h. Après,J'ai pris l'hôtel.
Il était trois étoiles. Il était joli. Après, Je suis allé à riviére la seine. Elle était claire et grande.
Le deuxième jour, J'ai pris le métro avec mes amis. 
Nous avons visité beaucoup d'endroits. Ils étaient supers.   par _exemples Nous avons visité la tour Eiffel, les champs elysés et l'art de triomph. Après, Nous avons pris le métro pour retourner à nôtre hôtel. Mais dans le métro il y avait beaucoup de gens. C'était horrible.
Le troisième jour, je suis allé à Disney Land. C'était très joli. J'ai fait des attractions à Disney Land. 
Par exemples, j'ai regardé le festival. Il était très magnifique et fascinant. Enfin,je suis parti de Disney Land à 19h30. J'ai pris le métro pour rentrer à mon hôtel. Après j'ai dîné à hôtel. Le dernier jour, j'ai réservé la billet de retourne à Aix. Je suis monté dans le train. Enfin, je suis parti à 11h37. Je suis arrivé à Aix à 15h20. Après je suis retourné à partement


"VACANCES À PARIS" d'Ali & Abdo 

Le samedi dernier le matin nous sommes allés à Paris  de la gare TGV à Marseille. Nous sommes arrivés là-bas à midi, Il faisait très froid.
Nous avons habité dans une très joli hôtel elle s'appelle "Holyday inn exprisse."
La premier jour était pour les réunions avec la fondation, et la deuxième jour on a eu une cérémonie pour ouvrir un club  pour les étudiants hadrami.
Après nous sommes allés au musée du Louvre mais malheureusement il était fermé. Puis on est allé à la Tour Eiffel, elle était magnifique, Ensuite nous sommes allés à l'Arc de Triomphe, il était très grand, Puis nous sommes allés à la Défense et il y avait beaucoup de gratte-ciel modernes.
Le troisième jours nous sommes allés à Disneyland. C'était très agréable mais avec beaucoup de monde. Nous avons essayé beaucoup de jeux et nous avons regardé les parades.

"Le week-end à Paris"  Saggaf & Osamah

Le samedi dernier, nous avons eu la chance d'aller à Paris. Nous sommes arrivés à 13:15 à la gare de Lyon. Ensuite, nous sommes allés à l'hôtel qui s'appelle "Holiday inn express" pour y rester pendant 3 jours.
Puis, nous avons fait une grande réunion avec notre fondation Hadramout pour faire la connaissance avec tous les étudiants yéménites. 
Le dimanche, nous avons pris le petit-déjeuner et après nous avons fait une fête pour lancer notre club des étudiants hadramites en France. C'était un moment formidable. 
En plus, le soir nous sommes partis à la Tour Eiffel et à l'avenue des Champs Élysées, c'était admirable.
Après les avoir vus, nous sommes allés au restaurant yéménite, oh là là, nous avons trouvé la meilleure nourriture au monde.
Le lundi, nous sommes partis à Disneyland. Il y avait beaucoup de choses magnifiques et nous avons fait du manège et nous avons essayé beaucoup de jeux. C'était un parc merveilleux.
Le mardi, nous avons pris le TGV pour retourner à la ville la plus magnifique au monde : Aix-en-Provence. 










vendredi 23 novembre 2018

Stage pour Interpètes de la Commission Européenne en image !



5 Chinoises et 3 cubaines nous ont été adressées par la Commission Européenne du 12 au 30 novembre 2018. Leur séjour en image pendant la visite de La Cité Radieuse !

make action GIFs like this at MakeaGif








mercredi 21 novembre 2018

Vivre ma Ville ! Par les professeurs Ghanéens

Témoignage sur Marseille (suite)

 

 Marseille, une expérience à vivre...

Marseille est une ville très belle et magnifique. Elle a beaucoup d'endroits historiques tels que la rue de la Canebière, le Vieux Port, la place des Moulins, la Vieille Charité, le Palais Longchamp et la Cité Radieuse de Corbusier.
Marseille a non seulement une histoire mémorable mais elle est aussi un témoignage en soi. Elle est comme une impression artistique. Vous n'arriverez pas à la comprendre lorsque vous êtes ailleurs mais vous la comprendrez quand vous l'aurez bien regardée et analysée.
L'expérience avec un chauffeur de taxi m'a donné une forte impression dès mon arrivée. Une impression très mauvaise en fait et ce n' était qu'une impression artistique. Je suis arrivé à mieux comprendre la ville après avoir engagé la conversation avec des Marseillais : le personnel de l'Alliance Française, les enseignants comme Anne, Delphine et surtout la prof' Nicole ainsi que la famille Voisin et toutes les famille d'accueil du groupe.
J'ai aimé Marseille pendant mon séjour en France. Les Marseillais sont très accueillants, souriants et  très gais. Je suis fier d'eux et leur comportement m'a fait comprendre la ville. Marseille est vraiment plus que des histoires et il faut venir la voir pour mieux la comprendre.

Samuel Biney


Marseille, souvenirs...

Je viens  du Ghana. Je suis à Marseille. Mon  adresse préférée à Marseille est le 310 Rue Paradis dans le 8ème arrondissement. L'Alliance Française de Provence. 
Jean-Claude Izzo et Pagnol m'ont tout dit. Je n'oublierai jamais la lavande, les navettes, le pastis et le tarot.
Puis-je oublier mon professeur Nicole Larger ? NON ! Parce qu'elle m'a dirigé vers Le Panier. Là j'ai vu le Mucem. 
Les calanques me dirigent vers Notre Dame de la Garde avec un santon dans ma poche. 
Partout je vois quoi? Je vois le savon de Marseille de différentes formes et couleurs. 
Oui j'aime le bouillabaisse. J'aime aussi le football, on joue ça où ? Le stade Vélodrome n'est pas loin de l'immeuble Le Corbusier avec ses appartements extraordinaires. Les rues sont pleines de Marseillais qui sont très gentils. Aujourd'hui je dis au revoir à Marseille. Je garde ton souvenir.


NANDA A. ENYEMINKO.


Une expérience inoubliable


Je suis venue à l’Alliance Française de Marseille pour suivre une formation du renforcement de la langue française grâce à l’Ambassade française du Ghana.  Lors de la formation, je passais presque chaque soirée à repenser à la vie qui me marquera à jamais: la vie marseillaise m’a ouverte à de nouvelles choses très intéressantes.

Je rêvais beaucoup de Marseille avant mon voyage parce que j’avais fait  des recherches sur les sites historiques et touristiques de Marseille.  Je peux dire que mes attentes étaient énormes.  La réalité a été plus belle que ce que je pensais trouver. J’ai adoré la vie marseillaise!

De l’aéroport à la famille d’accueil, de la tour de l’Abbaye de Saint Victor, à la marche vers l’Alliance française, du tour au Vieux Port au Mucem et enfin l’œuvre du Corbusier en utilisant les différents moyens du transport … tout cela m’a donné un petit aperçu  de la vie marseillaise.

J’ai constaté que Marseille comme la plupart des villes européennes que je connais, a des rues très animées et beaucoup de commerces sauf les dimanches où les magasins sont fermés.

C'est également une ville dynamique avec des habitants qui sont accueillants.

De plus, j’ai vu qu’à Marseille, il y a une multitude de  restaurants des différentes régions du monde. Et cela m’a rappelé la première fois où j’ai goûté à la gastronomie lyonnaise ; je revois encore les serveuses souriantes qui nous servaient.

Même le climat en octobre a été clément, c’était vraiment incroyable pour moi !  Il faisait très beau donc je n’ai même pas eu la nostalgie du climat ghanéen.

Il y a de beaux et d’anciens bâtiments qui sont très proches les uns des autres. Les murs ont de graffitis partout. Je me suis demandée si c’était le travail d’artistes marseillais.

Au Vieux Port, c'est le mélange du modernisme et de la tradition. Les pêcheurs  et l’ombrière. Que d’odeur, que de bruit, que de lumière ! Un cocktail d’une vie marseillaise.

La visite du Corbusier m’a fortement surprise : comment un architecte peut-il penser autant au bien être des habitants? En plus l'architecture est belle, les balcons et le toit terrasse sont extraordinairement bien pensés.  Il y régnait une ambiance qui me plaisait.



La mode est omniprésente dans les rues. Les jeunes de toutes origines imitent les artistes et célébrités européennes et même internationales mais c’est moins important qu’à Paris.

Dans le centre ville il y a l'embarras  du choix pour les transports :  les tramways, les bus, les métros et les taxis. Moi, j’aime bien la ponctualité et la propreté des transports.  A aucun moment je ne me suis sentie étrangère. J’étais très à l’aise pour mes déplacements.

Comment puis-je oublier la Rue Paradis; là où se situe l’Alliance Française de Marseille.  L’excellent cours donné par une formatrice très impliquée.

Je n’ai pas assez de mots pour remercier ma famille d’accueil. J’étais comme chez moi.

Pour conclure Marseille est une ville multiculturelle qui mérite d’être connue et dix jours ne m’ont pas suffi pour faire le tour. Mais c'était vraiment une expérience inoubliable pour moi.



Bernadette Serwaa Quartey

Enseignante

Parlement du Ghana,

Accra, Ghana